French2019-12-10T08:44:04+00:00

Conférences en français

La Biologie des systèmes et la physiologie intégrative.
Conférence au premier congrès international de la Société Africaine de Physiologie et Physiopathologie, Dakar, Sénégal, décembre 2013

La conférence analyse les dix principes de la biologie des systèmes dans La Musique de la Vie (Paris, Seuil) dans le cadre de l’œuvre de Claude Bernard au dix-neuvième siècle.

Cette vidéo est extraite de la conférence complète au Congrès, qui comprenait environ 5 minutes d’introduction concernant IUPS et la Société Africaine. La vidéo originale complète peut être consultée à http://www.youtube.com/watch?v=GsNsUA…

Les versions antérieures de la conférence sur la biologie des systèmes et Claude Bernard ont été donnés à Paris et Lyon lor des colloques célébrant le bicentenaire de Claude Bernard

Que peuvent les gènes ? à la Bibliothèque Nationale de France
Pierre-Henri Gouyon, Denis Noble
présenté par Roland Schaer
Cycle Penser le vivant
Conférence du 6 octobre 2012

Autres présentations en français:
Colloquium Jacques Morgenstern, INRIA, Sophia Antipolis, avril 2007
Début de La Musique de la Vie, Paris, janvier 2007
Congrès GIFRIC, mai 2008

Revues
“Ce livre fait vibrer la connaissance de la biologie des cellules excitables au rythme d’une musique magique.” Yves Chapron

“L’ouvrage qui répond à R. Dawkins. La vie ne se résume pas à nos aux quelques 30000 gènes.Comment intégrer
les phénomènes épigénétiques dans une approche systémique du vivant.” Jean-gabriel Guertin

La musique de la vie nous fait faire un parcours du

On occasion, it isn’t simple for students to satisfy deadlines on account of their workload. Students of all grades need to handle a lot of essay writing on a normal basis. As a consequence, such students start looking for the write essay Be sure their job is going to be produced at the maximum degree in accord with all academic standards. Most students, particularly international ones, need some kind of a college homework helper to be in a position to take care of a pressure

point de vue de la biologie des systèmes, que Denis Noble oppose tant à la biologie moléculaire qu’aux neurosciences, depuis le génome jusqu’au cerveau. Ni pur effet d’un déterminisme génétique, ni produit d’une causalité neuronale, le sujet peut se saisir à partir de cette nouvelle perspective comme un effet d’harmonie, une interprétation par le vivant de cette musique de la vie. Il nous montre que les progrès fulgurants de la biologie moléculaire depuis une cinquantaine d’années ont été enthousiasmants pour la connaissance, mais ont aussi complètement bouleversé notre façon de voir la vie. Ces progrès épistémologiques ont engendré une forme de passion pour le morcellement des systèmes vivants jusqu’à leurs plus petits éléments, comme le gène et la molécule, et une obsession du déterminisme génétique. Tout s’est passé comme si les progrès dans le champ de la biologie moléculaire s’étaient aussi constitués en obstacle épistémologique, tel que Bachelard le définissait, faisant barrage à une conception du vivant dans son entier. « Tout au long de ces cinquante dernières années, nous avons procédé en morcelant les systèmes vivants jusqu’à leurs plus petits éléments, le gène et la molécule. Humpty-Dumpty a été brisé en mille morceaux ». Le but de la biologie des systèmes est d’en « recoller les morceaux ». Car la décomposition du vivant en molécules a perdu le vivant en renonçant à l’approche du Tout au profit d’un morcellement, qui n’est plus capable de témoigner d’une dynamique d’ensemble propre à la vie elle-même. Or, si les retombées médicales de ces progrès épistémologiques ne sont pas à la hauteur des espérances initiales, c’est justement parce que ce n’est pas le gène qui peut expliquer le vivant, mais des processus qui gouvernent les systèmes vivants dans leur totalité. Sans retomber dans un vitalisme métaphysique, sans renoncer à une approche quantitative du vivant, Denis Noble montre le caractère non seulement réducteur, mais métaphorique, de l’idée d’une souveraineté du gène au sein de l’organisme. Clotilde Leguil

Pour lire la version complète de cette revue cliquez ici

5.0 étoiles sur 5 excellent livre, 3 septembre 2010
Par chapron yves “vivi001”Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Music of Life: Biology Beyond Genes (Broché)
Ce livre fait vibrer la connaissance de la biologie des cellules excitable au rythme d’une musique magique.
L’apport progressif devrait être accessible au plus grand nombre. Quand au développement du monde des cellules cardiaques, on apprécie le spécialiste mondial de ce domaine. J’ai eu l’occasion de jouer avec les algorithmes des programmes écrits par Denis Noble, c’est la prise en main de la complexité des cellules cardiaques et de leur inclusion dans l’organe complet.
On pourrait résumer, du canal ionique au cœur vivant: tout (ou presque) est dit. Le son de la contrebasse est en fond de lecture à ceux qui connaissent le Professeur Denis Noble. Habile en français mais aussi en langue d’Oc. Langue affinée par la cuisine des terroirs du sud ouest qu’il pratique avec subtilité.